En   Fr

Actus

Le Groupe Tutiac expérimente de nouveaux cépages résistants aux maladies pour limiter les traitements.

C’est sans doute un bon exemple des pratiques agricoles qu’ont voulu montrer hier matin les Vignerons de Tutiac au moment de recevoir la visite de François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation.

Cela fait quelques mois que de nombreux travaux ont été entrepris sur notre siège de Marcillac.

Actuellement, la cuverie a été enrichie par de nouvelles cuves qui ont fait leur entrée et notre entrepôt de stockage des produits finis est en cours d’élaboration. Les parkings se sont parés de panneaux photovoltaïques, qui à terme seront source d’énergie renouvelable pour notre site. Leur installation touche à sa fin.

Enfin, le gros œuvre de l’extension des bureaux s’achève, avec prise de possession des nouveaux murs, courant septembre !

Tags: , ,

Hier, les présidents Franck Jullion à Blaye, Stéphane Donze à Bourg, et Stéphane Heraud, de la cave coopérative de Tutiac, ont dressé un premier bilan pessimiste.
« C’est fichu pour cette année, beaucoup de vignerons du Blayais, au sud de l’appellation, n’auront pas de récolte » : Franck Jullion, président du syndicat Blaye Côtes-de-Bordeaux, lui-même durement touché sur les parcelles de Grillet Beauséjour, a passé son samedi après-midi à tourner auprès des vignerons. Berson, Monbrier. Partout, des tiges cassées et déshabillées. Sur les routes comme aux pieds des ceps, un tapis de feuilles hachées et déchiquetées. « C’est la désolation. Les vignes sont retombées en hiver. Cela allait fleurir la semaine prochaine. Après le gel de 2017, cela va être très compliqué. Le gel vous impacte une année ; l’année suivante, la vigne s’est reposée et repart. Mais la grêle, si elle abîme aussi les bois, ce qui est le cas, menace deux années. Certains ne s’en remettront pas. »

D’une rive à l’autre
L’orage et sa trajectoire en couloir ont pilonné en Sud Médoc, Ludon et Macau, puis de l’autre côté de l’estuaire, Samonac, Saint-Seurin-de-Bourg, Teuillac, Bayon « le coeur de l’appellation de Bourg », explique Didier Gontier, son directeur qui, hier, sillonnait les propriétés aux côtés du président Stéphane Donze. « Coup du sort : ici la parcelle est dévastée. Deux mètres plus loin, il n’y a rien. Humainement d’un vigneron à l’autre, c’est très difficile. »

Quatre heures après le coup de tabac, plus au nord à Reignac, des grêlons gros comme des balles de pingpong n’avaient pas fondu. En un quart d’heure, les viticulteurs ont vu 15 à 50 cm de  grêle s’accumuler ruinant le travail d’une année.

Sur les 4 000 hectares de la cave coopérative de Tutiac, Stéphane Heraud son président estimait, lui, à 2 000 hectares la surface dévastée. « Beaucoup de pieds n’ont plus une seule feuille  verte. Sur d’autres on pourra sauver 10 % à 20 % ? Guère plus de 30 % en tout cas. Quant à se prononcer déjà pour 2019, j’en suis incapable. »

Jusqu’en Pays foyen
Dans le Libournais, à Saint-Émilion, on a bien entendu les détonations sourdes des canons anti-grêle pour se prémunir du pire mais les vignes de la prestigieuse appellation girondine n’ont pas été vraiment impactées par les orages hier en début d’après-midi. En revanche, dans le Pays foyen, plusieurs parcelles ont été touchées, sur les communes de Pessac-sur-Dordogne, Gensac ou Massugas. La grêle a frappé de manière très localisée sur une bande d’un kilomètre de large.

Difficile encore d’évaluer le préjudice. Selon Pascal Nebersson, président d’Univitis, l’union coopérative réunissant 240 viticulteurs en Gironde et Dordogne, « nous avons certainement des vignes qui ont été touchées à plus de 50 % mais il faut rester prudent dans les estimations. Nous verrons les véritables conséquences ces prochaines heures. » Lundi, les uns et les autres prévoyaient une réunion de crise à la fédération des Vins de Bordeaux.

 

Article de Cathy Debray et Jean-Charles Galiacy pour SUD OUEST

Au fil des générations, Les Vignerons de Tutiac sont devenus de véritables experts de leur vignoble, qui s’étend sur les appellations Bordeaux, Blaye Côtes de Bordeaux et Côtes de Bourg. Chaque parcelle de vigne est travaillée avec soin, ce qui nous permet de réaliser millésime après millésime toutes nos cuvées avec une grande précision, afin de produire des vins aux arômes uniques qui sauront vous séduire !

Nous Contacter

  • Les Vignerons de Tutiac
    La Cafourche
    33860 Marcillac

  • (+33) 5 57 32 48 33

  • Lundi au samedi :
    09:00 – 12:30
    14:00 – 18:30